L’or sucré

Publié le par talking

miel.jpg

 

« Maman, comment on fait le miel ? ... Les petites abeilles ouvrières remplissent les petits paniers à pollen, qu’elles ont sur leurs pattes arrière, en allant de fleur en fleur.  Elles stockent ensuite le pollen dans les alvéoles de leur maison - la ruche - après l’avoir mâché… et Paf ! Ça fait du miel ! »

 

Disons que c’est une manière d’expliquer les choses. Moins calorique, mais avec un pouvoir sucrant plus élevé que le sucre, le miel, à partir du moment où il est pur, possède d’excellentes propriétés, souvent mal connues des consommateurs. Il est composé d’un grand nombre de vitamines (A, D et K) et de minéraux. D’ailleurs, les miels les plus foncés sont souvent composés de phosphore, magnésium, fer et potassium.

 

Est-ce que je peux utiliser le miel pour me soigner ?


Oui, on appelle cela l’apithérapie. Il est recommandé en cas de :

 

- Problèmes de digestion : fermentations intestinales, etc.

- États de faiblesse : fatigue, manque d’appétit, convalescence, etc.

- Chat dans la gorge.

- Blessures et plaies : il permet d’accélérer la cicatrisation et a des propriétés antibactériennes et antiseptiques.

 

Ben oui, mais il existe je n’sais combien de types de miel : lequel je choisis, moi ?


Il faut dire qu’il y en a pour tous les goûts. Un petit listing ne fera pas de mal :

 

- Le miel d’acacia d’Ile-de-France : De saveur douce, il est parfait pour sucrer les boissons. Il permet de réguler le transit intestinal.

- Le miel d’aubépine : De grande qualité, il a des propriétés sédatives et cardiaques.

- Le miel de bruyère des Landes ou de Sologne : Grâce à sa saveur forte de caramel, il est souvent utilisé pour la fabrication du pain d’épices. Sa teneur en sels minéraux étant élevée, il est conseillé dans les affections urinaires et la fatigue.

- Le miel de châtaigner d’Ardèche ou des Cévennes : Sa saveur forte n’est pas toujours appréciée de tous.

- Le miel de colza : Sa qualité gustative est médiocre (personnellement, je le trouve même piquant !)

- Le miel d’eucalyptus : Il est antiseptique et calme la toux.

- Le miel de lavande : Avec son parfum et sa saveur agréables, c’est un désinfectant pulmonaire et un antispasmodique et il est riche en fer.

- Le miel de romarin : De haute gamme, c’est un bon stimulant pour le foie et l’estomac.

- Le miel de sapin des Vosges ou du Jura : A consommer comme un sirop, c’est un bon remède contre les toux rebelles.

- Le miel de sarrasin : C’est un puissant reconstituant.

- Le miel de serpolet ou thym : Riche en vitamine C, il est conseillé contre la fatigue.

- Le miel de tilleul : Il favorise le sommeil et prévient les spasmes.

 

Le miel est donc tout-en-un : des qualités gustatives, énergétiques et médicinales ! What else ?


Publié dans Nutrition-Santé

Commenter cet article