Décryptage du succès d'Actimel de Danone

Publié le par talking

actimel.jpg

Marketing… gnitekram ! Mercatique… euqitacrem ! Ok, j’ai beau remuer les lettres dans tous les sens, je n’arrive pas à résoudre cette énigme.  Je donne ma langue au chat !


Le stress et le besoin croissant de prendre soin de son corps… des phénomènes qui ont été suivis de près par le leader mondial des produits laitiers. Celui-ci a su répondre parfaitement à la demande et lancer des produits du type Actimel en 1997.

 

(Chapeau bas aux marketers !)


Actimel, c’est surtout la fonctionnalité. Jusque-là, on se comprend et on rejoint la notion d’ « alicament » définie auparavant… Mais ce n’est pas tout ! Le succès d’un produit commence par son nom : ACTI-MEL.

 

C’est charmant, ça fait penser à un aspect actif, mais doux.


Exactement. D’autant plus qu’il fut le premier produit composé de Lactobacillus casei defensis, un probiotique qui est censé renforcer les défenses immunitaires au niveau de la flore intestinale.

 

« Actimel, aidons nos défenses naturelles ».


Un slogan parlant, innovant et orienté santé, mais qui n’intègre pas vraiment le produit dans les habitudes de consommation des français. Pour cela, une seule solution : le positionnement produit !

 

C’est-à-dire … ?


Le positionnement, c’est la manière dont le produit doit être perçu par le consommateur. Danone, lui, a pensé bon de faire passer Actimel pour une boisson désaltérante à destination des enfants ET adultes qu’on peut prendre à une pause pendant la journée par exemple.

 

C’est ainsi qu’Actimel devint un produit de consommation courante connu par 100% des français aujourd’hui. Autant dire que Danone a tout intérêt à continuer dans cette voie…

 

D’où le lancement de Danacol pour « réduire le cholestérol » !


Actimel a su allier santé et plaisir, les 2 axes stratégiques de Danone. C’est l’opportunité bien saisie et la cohérence avec l’image du groupe qui a fait le succès de ce produit phare.

Publié dans Marketing

Commenter cet article